J' regarde par la fenêtre
tout ce qui bouge, tout ce qui move
Tout ce qui pose question
dehors les gens se pressent tête basse,
murés, fermés, à la masse
j’les vois qui s’entassent qui se hâtent
comme des zombies des automates
j' regarde toutes leurs pensées s’envoler en fumée
et j’voudrais qu' ça bouge 
 
je dessine dans mon coeur
toute la misère des hommes
toutes les vies en souffrance
tous les bonheurs aussi
j’les travaille j’les modèle j’ les rends fou
je voudrais faire des gens heureux
que la violence enfin s’efface
j’voudrais qu’on ouvre les yeux
pour qu’un jour chacun ait sa place
 
J’dessine comme que je veux
J’dessine tout c’ que je peux
 
j’dessine tout c’que j’peux tout c’que j’veux
l’amour la mort la joie
le silence et l’ennui
l’envie l’espoir j' les dessine
j’dessine
j’dessine la vie
je dessine tout c’ qu' est creux 
tout c’qui est mieux
j'dessine tout' qu'est heureux
tout c'qu'est bleu
j'dessine
j'dessine 
 
l’amour la mort la joie
le silence et l’ennui
l’envie l’espoir je les dessine
j’dessine la vie 
j’dessine l’utopie
tout c'qu'est gris
j'veux faire des gens heureux
Que la violence enfin s'efface
j’voudrais qu’on ouvre les yeux
pour qu’un jour chacun ait sa place 
 
j’dessine tout c’que j’veux tout c’que j’peux
j'dessine comme je veux
Comme je peux
J'dessine J'dessine
J'dessine la nuit
L'utopie
La folie
J'la dessine aussi
J'dessine 
Une autre vie
J'dessine 
Une autre vie
 
Je déchire les images
J'voudrais tourner les pages
J'veux sortir de la cage
 
Je déchire les images
J'voudrais tourner les pages
Dessiner des mirages
 

Laisser un commentaire